UNE FILLE REBELLE

Publié le par cathou


Aux confins du symbolisme et d'un (sur)réalisme naïf, Frida Kahlo est aujourd'hui considérée comme l'une des plus grandes artistes de tous les temps. Picasso disait à son sujet qu'elle était certainement la meilleure portraitiste du XXème siècle, et André Breton organisa lui-même, en 1939 à Paris, l'une des premières grandes expositions de ses oeuvres en dehors du Mexique.

Dans son travail, elle recrée un univers entier à partir de fragments de son moi et des traditions tenaces de sa propre culture.



http://image.guardian.co.uk/sys-images/Guardian/Pix/gallery/2005/02/24/photo300.jpg


d'après : le livre  "KHALO"  d'Andrea Hettenmann
.



<< LE SURREALISME EST LA SURPRISE MAGIQUE CONSISTANT A TROUVER UN LION DANS L'ARMOIRE DONT ON VOULAIT SORTIR UNE CHEMISE >> -  FRIDA KHALO




Autoportrait-frida0001.jpg


Autoportrait à la robe de velours, 1926
.


C
et autoportrait est le premier tableau sérieux de Frida Kahlo. Elle le peignit comme cadeau pour son amant Alejandro Gómez Arias qui l'avait quittée et qu'elle voulait ainsi pousser à revenir. Le portrait plein de dignité et de noblesse reflète l'intérêt que Frida Kahlo portait à la peinture de la Renaissance italienne. Le cou maniériste démesurément long rappelle les représentations de Parmigianino ou bien encore Amedeo Modigliani.






Après la période coloniale et la dictature du général Porfirio Díaz pendant trente ans, on aspirait à des changements fondamentaux dans l'organisation de la société mexicaine. Frida Kahlo avait apparemment décidé qu'elle était née en même temps que le nouveau Mexique. En réalité, elle avait vu le jour trois ans plus tôt. D'après son acte de naissance, Magdalena Carmen Frieda Kahlo Calderón est en effet née le 6 juillet 1907 à Coyoacán, alors faubourg de Mexico, en tant que troisième des quatre filles de Matilde et Guillermo Kahlo.

Dans le tableau  "Mes grands-parents, mes parents et moi"  peint en 1936, l'artiste raconte l'histoire de ses origines. Elle est la petite fille du jardin de la <<Maison bleue>>  à Coyoacán, l'actuel Museo Parents et grands parents0001Frida Kahlo, où elle est née et décédée. Cette maison avait été construite par ses parents en 1904. Au-dessus d'elle se trouvent  ses parents, dans la pose dans laquelle ils avaient été photographiés le jour de leur mariage en 1898. Sur les genoux de la mère est représenté un foetus au moyen duquel l'artiste signale son existence prénatale. Dans son autoportrait, elle remonte au stade de la fécondation avec le motif de la pollinisation d'une fleur. La petite Frida tient  dans la main droite un ruban rouge qui entoure ses parents. Les extrémités flottantes des rubans rouges encerclent les portraits des deux couples de grands-parents qui surgissent respectivement de leur nuage. Les grands-parents maternels flottent au-dessus des montagnes mexicaines. La mère de Frida Kahlo, Matilde Calderón y González (1876-1932), est née à Mexico. Elle était la fille d'Isabel González y González, issue d'une famille de généraux espagnols, et du photographe Anconio Calderón, qui était d'origine indienne et venait de Morelia.


Ses parents, des juifs hongrois, avaient émigré en Allemagne et y étaient parvenus à l'aisance. Après la mort de sa mère et le remariage de son père, le jeune Wilhelm Kahlo, qui avait 19 ans, reçut de ce dernier l'aide financière nécessaire pour effectuer la traversée jusqu'au Mexique en 1891. Il échangea alors son http://images.google.fr/url?source=imgres&ct=img&q=http://images26.fotosik.pl/85/a556de342ac2c120.jpg&usg=AFQjCNHrwhUS6hC-ZIHyST8-si1PEl0-TAprénom contre son synonyme espagnol Guillermo et gagna sa vie dans divers magasins comme employé. Après la mort de sa première femne, qui s'éteignit à la naissance de leur deuxième fille, il épousa Matilde Calderón.
Maria Luisa et Margarita, les filles du premier lit, entrèrent au couvent afin de parfaire leur éducation. Guillermo Kahlo apprit auprès de son beau-père le métier de photographe pour s'établir à son compte en tant que photographe professionnel.

Pendant le gouvernement du dictateur Díaz, Guillermo Kahlo fut chargé de réaliser un inventaire imagé de monuments architectoniques de l'époque pré-espagnole et coloniale. Ce matériel photographique devait servir à illustrer de luxueux livres de reproductions de grand format à l'occasion du centenaire de l'indépendance du Mexique en 1921. En raison de son expérience en tant que photographe d'architecture, il avait été choisi pour ce projet qui faisait de lui le <<premier photographe officiel des biens culturels nationaux du Mexique>>.

La révolution mexicaine mit  soudainement fin à cette situation favorable pour la famille. << Chez moi, on gagnait sa vie à grand'peine >> , raconta l'artiste par la suite, et c'est la raison pour laquelle elle aidait déjà, enfant, dans des magasins après l'école afin de contribuer aux revenus de la famille.

Frida eu une relation ambigüe avec sa mère, qu'elle décrivait,  comme une femme très sympathique, active, intelligente, mais aussi calculatrice, cruelle et fanatiquement pieuse. A l'inverse, son père été un être portrait-famille0001.jpgchaud et cordial ;

<< Grâce à mon père, j'ai eu une merveilleuse enfance>>,
écrivit-elle dans son journal, << car, bien que malade, (epileptique) il était pour moi un magnifique exemple de tendresse, et surtout de compréhension pour tous mes problèmes >>.

ci-contre : de gauche à droite, ses soeurs, Adriana et Cristina, Frida en complet d'homme,  sa cousine Carmen et Carlos Veraza 7 Février 1926


Lorsqu'elle eut la poliomyélite à l'âge de six ans, son père s'était particulièrement occupé d'elle pendant les neuf mois que dura sa convalescence. Sa jambe droite s'amincit, et le pied ne grandit pas comme il l'aurait dû. Bien que son père l'ait exhortée à faire régulièrement ses exercices de gymnastique médicale pour entraîner ses muscles affaiblis, sa jambe et son pied restèrent déformés. Un mal qu'elle essayait de cacher avec des pantalons étant jeune fille et, plus tard, sous de longues jupes mexicaines : Alors qu'on l'appelait  encore <<Frida-la-boireuse>>  dans son enfance - ce qui la blessait profondément  -, elle fit plus tard l'objet d'une attention admirative grâce à son apparence exotique. Elle accompagnait son père dans ses excursions, ce dernier faisant  de l'aquarelle en amateur enthousiaste pendant  ces promenades communes. Il lui apprit  à se servir d'un appareil photo, à développer, à retoucher et à colorier des photos, expériences qui lui furent  très utiles pour ses peintures ultérieures.

En 1951 l'artiste exprima dans le  "Portrait de mon père"  l'amour et l'admiration qu'elle portait à Guillermo Kahlo qu'elle qualifìait de << très intéressant, très élégant quand il bougeait, marchait >> et de << calme, travailleur, courageux >>.

pere-de-Frida0001.jpg

Elle le représenta avec son outil de travail, un appareil à plaques de grand format. Sur le bord inférieur du tableau, elle peignit une banderole, comme c'était l'usage dans la peinture de portrait mexicaine du XIX  ème  siècle, avec la dédicace :

<< ]'ai peint mon père Wilhelm Kahlo, d'origine germano-hongroise, artiste et photographe de profession, être généreux, intelligent et noble, courageux, puisqu'il souffrit  d'épilepsie pendant soixante ans sans jamais cesser de trravailler et lutta concre Hitler. Avec adoration. Sa fìlle Frida Kahlo. >>







                                                                                                            
  Portrait d'Alicia Galant, 1927
                                                                                                         
alicia0001.jpg




Comme d'autre portraits datant de la première phase créatrice de Frida Kahlo, ce portrait de son amie s'oriente selon la peinture de portrait mexicaine du XIX ème siècle qui était  influencée par l'Europe. Le sombre arrière-plan  "Art  Nouveau" se différencie fortement des fonds des portraits ultérieurs où l'on voit clairement qu'elle se tourne vers le "mexicanismo",  la conscience nationale mexicaine.







    Portrait de ma soeur Cristina 1928

                                                                         sa soeur0001



Les  tableaux des années 1928 et 1929, comme ce portrait de sa soeur, montrent déjà stylistiquement et thématiquement l'influence du célèbre artiste mexicain Diego Rivera : des contours durs et un peu raides marquent désormais sa manière de peindre. Un petit  arbre stylisé à l'arrière-plan contraste avec une grande branche au premier plan, ce qui indique vaguement  la pièce. Cristina (1908-1964)  était la soeur cadette de Frida Kahlo.











Après avoir quitté le cours supérieur du Colegio Alemán, l'école allemande à Mexico, Frida Kahlo fréquenta à partir de 1922  l' <<Escuela Nacional Preparatoria>>.  Frida Kahlo était  l'une des trente-cinq premières fìlles admises sur un total de 2000 élèves. Elle voulait passer son baccalauréat, car elle s'intéressait énormément aux sciences naturelles, surtout à la biologie, à la zoologie et  à l'anatomie, et souhaitait devenir médecin.

Dans cette école, elle rencontra et fit partie de "clique", la sienne portait le nom de "Cachucas".  Au sein de cette "clique", ils lisaient beaucoup, étaient partisans des idées socio-nationaliste du ministre des affaires culturelles  - José Vasconcelos -  et préconisaient  des réformes à l'école. Plusieurs chefs de la gauche mexicaine sortirent plus tard de leurs rangs.

Jusqu'en 1925, le seul encouragement apporté à son talent consista en leçons de dessin que lui donna Fernando Fernández,  un ami de son père. Le dessinateur publicitaire considéré, dont l'atelier se trouvait tout près de l'école de Kahlo, lui octroya une place d'apprentissage rémunérée pour la soutenir financièrement. Il lui apprit à copier quelques gravures de l'impressionniste suédois Anders Zorn. Fernández avait été surpris par son talent. Mais malgré l'intérêt qu'elle portait aux beaux-arts, elle n'avait, jamais pensé jusqu'en 1925 à embrasser une carrière artistique. Mais elle ne tarda pas à modifier ses projets.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lizier 07/04/2010 23:40


Salut,
Votre blog est plutôt sympa je vous rend visite afin de vous montrer une de mes réalisation qui concerne une affiche de voyage à destination de Cancun
http://www.nicolaslizier.com/article-creation-nicolas---affiche-cancun-40479384.html
Qu'est-ce que vous en pensez ?
Dans le même domaine j'ai également une créa pour l'ile de Cuba !
Bonne continuation à vous dans vos projets.
Nicolas graphiste